Mes réflexions

Mon jardin

Qui ne rêve pas d’avoir un beau jardin où il fait bon se détendre, se ressourcer, rêvasser, réfléchir ou tout simplement s’y recueillir quand on en ressent le besoin. Depuis notre tendre enfance, nous cultivons tous un petit jardin bien à nous. Nous y mettons nos pensées, nos souvenirs, nos passions, nos envies, nos rêves et même nos fantasmes. Bref, tout ce dont on a envie de garder jalousement juste pour soi. Tu peux comparer ça à la version mentale de ton journal intime et si l’intimité était vraiment un lieu, j’pense qu’elle serait probablement ce petit jardin discrètement enfoui dans un coin de ton cerveau.

18699774_10155803759569316_9081567968164579032_n

Mais, concevoir un jardin c’est tout un art! Pour réussir à ce qu’il soit en harmonie avec ses envies, il faut premièrement savoir ce que l’on veut y semer pour qu’il prenne forme et  pour que les graines qui auront été plantées deviennent de magnifiques fleurs. Ensuite, il faut bien le nourrir d’engrais positifs et se débarrasser de toutes les pensées négatives qui pourraient contaminer sa terre. On ne voudrait surtout pas qu’il soit envahi de mauvaises herbes! Finalement avec du temps et de la patience, il aura besoin d’un entretient régulier afin de nourrir ses passions, donner un sens à ses envies et réaliser ses rêves. Comme c’est là que sera enfouis tous tes projets en stanby afin qu’ils mûrissent avant de pouvoir les réaliser ou pas! Il est vraiment important de bien s’en occuper.

decorations-murales-tuile-en-ardoise-inscriptions-cul-18141719-cultiversonjard7108-3cc14_big.jpg

Pour ma part, mon jardin c’est mon petit havre de paix pour mieux me retrouver. Mon refuge pour mieux réfléchir librement. Mon abri pour me construire, me retrouver et prendre des décisions sans nécessairement subir l’influence des autres. C’est sûr que j’ai aussi besoin de confier mes joies, mes peines, mes doutes ou mes rêves, mais j’ai aussi parfois envie de garder certaines choses plus secrètes, de ne pas en parler tout de suite et même de ne pas en parler du tout!

C’est loin d’être un lieu qui sert à y enfermer mensonges ou cachotteries, mais c’est un endroit que je ne partage pas non plus avec n’importe qui. Peut-être pour me protéger de ce que j’ai de fragile en moi, de mes faiblesses, de mes blessures, de mes déceptions… Bah peu importe les raisons, c’est quand même attrayant de préserver une p’tite partie de soi plus mystérieux! Pis c’est surtout ma façon de garder un certain contrôle sur ma vie. Tsé se créer un territoire, ça aide à mieux se comprendre et à mieux comprendre les autres tout en respectant l’espace et la bulle de chacun… C’est pas parce qu’il est secret que ça veut dire qu’il faille le fermer à double tour et s’y enfermer dedans! Faut quand même garder un certain équilibre et montrer aux autres qu’on leur fait confiance et qu’on est prêt à partager une part de nous-même. Peu importe les personnes qu’on laissera entrer, sache que pour moi, t’es vraiment important à mes yeux pour avoir ce privilège!

85912w320h320.jpg

Quand on est en couple, c’est une autre affaire! On a tendance à vouloir tout partager avec l’être aimé. Pis on aimerait bien ça des fois pouvoir lire dans sa tête pour tout savoir et tout connaître et mieux le comprendre! Probablement aussi pour se sécuriser ou pour se protéger. Mais bien qu’il soit important de partager et d’échanger des tas de trucs avec sa douce moitié afin de bâtir des liens de confiance et de réciprocité,  il ne faut pas négliger l’importance de conserver et de préserver son territoire privé. J’pense que c’est indispensable pour la construction d’une relation amoureuse saine et épanouie. Tsé le fait de ne pas tout dévoiler, ça ne veut pas dire qu’il faille mentir ou cacher des choses importantes. Au contraire, ça vient juste exprimer que, pour entretenir ton jardin intime, ben t’as besoin de t’accorder des moments rien qu’à toi pour toi avec toi-même. Ça fait partie de la confiance mutuelle, c’est une marque de respect et c’est primordial! Pis anyway, j’suis pas convaincue que de fonder sa relation sur la transparence absolue c’est une véritable preuve d’amour. Ça risque plutôt de pousser ton couple vers une fusion qui peut devenir malsaine pour les deux partenaires.

Capture-d_écran-2012-07-17-à-19.03.52

Alors, si l’on veut cultiver tranquillement son jardin secret, c’est évidemment indispensable de respecter celui des autres! C’est sûrement ce qui est le plus difficile à faire. Juste à l’idée de penser que  notre conjoint ou nos propres enfants aient besoin d’avoir aussi leurs propres espaces personnels, ça peut être angoissant de ne pas pouvoir y entrer ni d’être au courant de tout et ça peut parfois être une source de conflit. C’est donc essentiel d’avoir une bonne relation et une excellente communication avec les  gens qui nous entourent pour contribuer à l’équilibre de son couple, de sa famille et de ses amis et, pour que tout se passe dans le respect et l’harmonie, il est indispensable de préserver l’espace de chacun. C’est quand même tout un défi à réaliser concrètement! Soyons dans le «vivre et laisser vivre» pour pouvoir continuer d’évoluer comme personne à part entière. La clé de la réussite de son jardin est, avant tout, d’être capable d’être bien avec soi-même pour être bien avec les autres par la suite.

e19a936311cd74e9c545cb902695b196

« Avoir son petit jardin secret,

C’est embellir le monde chaque fois qu’on fait fleurir une fleur »

 

 

Bon jardinage!

Nathalie

 

 

Publicités
Mes réflexions

Les masques

Je n’ai rien contre les masques. Que ce soit à l’occasion d’une fête, d’une mascarade ou d’un bal masqué. Ceux à l’Halloween, par contre, me font un peu plus peur, pis j’trippe pas trop avoir peur alors tu devras me payer très cher pour me faire regarder un film de Jason, un vendredi 13 lol. Mais, j’aime bien les masques de Venise ou ceux utilisés au théâtre pour jouer un rôle en se mettant dans la peau d’une autre personne. Derrière ce genre de masque, ça peut te donner une certaine liberté, une confiance et une assurance. Avoir la possibilité de posséder plusieurs visages et de jouer différents personnages, le temps d’une pièce,  ou de t’appeler Batman pis devoir sauver le monde incognito, c’est b’en correct!

porter-masque-410

Dans la vraie vie, les masques c’t’une autre affaire… on ne les porte pas de la même façon ni pour les mêmes raisons. Que ce soit par peur de vexer, par peur de dire non, par peur de l’autorité, par peur de la façon à laquelle on  sera perçu, pour se faire aimer ou pour cacher sa vraie personnalité, on se coupe souvent de soi-même pour être dans le « moule » social. Y’a des masques que l’on porte pour se protéger, pour garder certains cotés de nous à l’abri des autres. Pensons à cette p’tite barrière, qu’on installe pour éviter que l’on profite de nos faiblesses, quand certaines situations nous semblent « malsaines » parce qu’elles ne sont pas toujours en accord avec nos valeurs et nos règles de vie. Il est vital d’avoir une carapace pour ne pas se faire manipuler ou influencer par des personnes malveillantes. Porter un masque, c’est aussi pour cacher une partie de soi. C’est bien d’avoir son p’tit jardin secret à l’abri des jugements. Préserver une partie plus intime de nous-mêmes tout en gardant des relations convenables avec les autres, c’est une façon de « survivre » en société.

le-masque-social

Là où ça me pose problème, c’est ceux qui cachent la majeure partie d’eux face aux autres. Ne pas dire ses idées ou en dire des fausses pour qu’elles soient conformes à certains types de personnes, ce n’est pas très agréable. Tsé celui qui dit un truc à quelqu’un et ensuite dit le contraire à un autre… Tu vois le genre… Il manipule aussi parfaitement l’art de jouer et tu ne sais jamais trop à quoi t’attendre de ce personnage trop fake! C’est le parfait caméléon mais, après un certain temps, à porter ce genre de masque, on risque d’y perdre de vue sa propre identité. Je pense que si l’on choisit de masquer l’être véritable en nous, c’est qu’on n’a pas appris à s’apprécier ou à s’aimer à sa juste valeur et on tente de combler ce manque en projetant mille et une images en évitant la plus importante de toute…la nôtre…celle qui fait de nous des êtres uniques!

masques-3

J’ai moi-même de la difficulté à être dans le paraître face aux autres. La plupart me disent que j’suis comme un livre ouvert pis le visage que tu vois, ben c’est le seul que j’ai… J’suis égale à moi-même et incapable de « faire semblant » d’être quelqu’un que je ne suis pas. Quand j’suis triste, ben j’suis triste, quand j’suis contente, ben j’suis contente. Quand j’aime, j’aime pis quand j’aime pas ben, c’est pas ben long que tu le sais! Mon non verbal c’est le miroir de mon intérieur. Malheureusement, ça ne me sert pas toujours de façon positive puisque, dans la société, dire ce que l’on pense et être soi-même, c’est pas bien vu pis t’es pas mal plus vulnérable quand t’es authentique et ce, malgré le fait que j’ai parfois besoin de tourner ma langue plusieurs fois ou à prendre une grande respiration avant de parler . Pis, des fois, j’préfère le silence… Mais ceux qui me connaissent diront que même mon silence il est expressif lol. Parfois, j’me dis que cette façade-là, j’suis juste pas capable de la jouer!

21

Pour ma part, j’préfère avoir à dealer avec des personnes qui sont transparentes, qui ne cachent pas leur tempérament et leurs intentions. Quand tu côtoies des personnes qui ne jouent pas de games derrière un masque, t’a toujours l’heure juste! Que ce soit dans ta vie professionnelle, sociale ou affective, rester toujours conforme à ses principes fondamentaux, ses valeurs et ses croyances, c’est être vrai! Vaut mieux se situer un peu trop dans le « être » que trop dans le « paraître » qui vient à l’encontre de ce que l’on est et de qui on est. Pis, en bout de ligne, à force de faire croire ce que tu n’es pas, tu finis par te croire vraiment! D’où l’importance d’être complètement sincère envers les autres pour développer des relations plus véritables.

 

Alternative girl vs good woman

Bref, les masques peuvent nous permettre à l’occasion de  s’adapter à certaines situations. J’les considère pas complètement négatifs, mais au quotidien ils peuvent être nocifs. Il faut comprendre son réel besoin de se cacher derrière un masque, qui peut camoufler une vraie souffrance, résultat d’une profonde détresse!

« Sois certain qu’au sein de cet univers pourtant déjà très coloré, il y aura toujours une place pour ta propre couleur… »

Nathalie

témoignages

Gauchère un jour, gauchère toujours!

«Ah! Mais t’es gauchère!?» Euh le «MAIS», c’tu vraiment nécessaire? B’en oui j’suis gauchère… (Une gauchère pas contrariée mais plutôt contrariante). «T’es pas pire pour une gauchère». Pfff, encore chanceuse que j’sois pas blonde en plus!… «Bah, c’est rien d’exceptionnel, pis y’a rien là être gaucher tsé, avec toutes les avancées technologiques», vous direz! Et bien j’ai de petites nouvelles pour vous chers droitiers.

téléchargement

Reculons un peu dans le temps. À une certaine époque, la main gauche signifiait «la main du Diable» et, dans certains pays, elle est considérée comme impure, traditionnellement utilisée pour les tâches d’hygiène quotidienne (entre autres se laver les fesses pour être précis). Impossible donc de manger dans un plat commun avec la main gauche. La poignée de mains se fait évidemment avec la main droite. Il fut un temps aussi où les gauchers recevaient des coups de règles s’ils  avaient le malheur de se servir de la main gauche pour tenir un crayon ou une fourchette. D’autres leur attachaient la main pour forcer le développement de la main droite. Il ne faut pas reculer si loin parce que j’me rappelle avoir moi-même reçu des punitions et des «tapes» sur la main pour me forcer à utiliser la droite. Être gaucher, c’était honteux!

a85157b77bedcec638ebab34a540b0e5--qigong-diffrent-strokes.jpg

Une chance qu’on a évolué un peu de ce coté-là. Maintenant, on sait qu’être gaucher ce n’est pas un caprice mais plutôt une affaire de cerveau qui a  développé le coté gauche au détriment du droit. Chez un droitier, l’hémisphère gauche contrôle le langage et la parole, tandis que le droit contrôle les émotions. Chez la plupart des gauchers, cette répartition est inversée. Donc, ça fait de nous des personnes plus créatives et imaginatives. Pis des émotifs!

Gaucher.png

La langue française nous fait également des misères avec le mot «gauche» qui signifie être maladroit et la «gaucherie» c’est le manque d’adresse et de grâce. Sans oublier les traditionnelles expressions : «Se lever du pied gauche» (être de mauvaise humeur), «avoir deux pieds gauches» (être empoté), «être marié de la main gauche» (ne pas être vraiment marié) et «passer l’arme à gauche» (c’est mourir!) Que du positif hein! Je voudrais me tailler les veines avec un couteau de droitier que je n’y arriverais même pas lol!

 

Mais, en 2017, être gaucher ça ressemble à quoi? J’vous dirais que c’est de constamment avoir à s’adapter dans un monde de droitier et vivre à contresens de la société. Je vous passe les couteaux, ciseaux, ouvre-boîtes, becs verseurs, tasses à mesurer, poignées, et tout les autres appareils qui s’ouvrent par la droite comme les frigos, les micro-ondes et les portes en général.  Les appareils photos et caméras ont le déclencheur à droite bien sûr! Que dire du fameux tire-bouchon que je visse du mauvais sens!… Pour les loisirs, c’est pas mieux, les guitares, les violons (existent pour gauchers mais plus chers, ben voyons!) et les jeux de cartes avec les chiffres dans seulement 2 coins (essayez de tenir votre jeu, aucun chiffre n’apparaît, b’en oui, j’suis bonne en magie moi.) Va donc prendre le métro, tu mets le ticket à gauche, dommage, c’est la porte du voisin qui s’ouvre… soupir… Et au resto, quelle surprise de se faire dire «Les toilettes? C’est au fond à gauche!» Attention aussi en manipulant des appareils de construction pas mal facile de se couper un doigt avec la scie ronde parce que je vois rien moi de l’autre coté de la lame! Pis combien de fois j’me fâche avec les «maudines» de drills, j’dévisse au lieu de visser pis j’visse au lieu de dévisser!

 

    Mais, avec le temps, pis b’en de la patience, on finit par s’habituer à ce monde de droitiers avec le clavier d’ordi et les chiffres à droite, la souris à droite (oui on peut la mettre à gauche, mais on ne peut pas cliquer avec l’index qui est le plus pratique quand même). Je me suis longuement demandé pourquoi je n’arrivais pas à conduire une voiture «manuelle», jusqu’à ce que j’allume… b’en oui toi, le bras de vitesse est à droite faque moi, mon cerveau, il catch pas ça… Pis y’a aussi toutes les fonctions (radio, climatisation, essuie glace) qui sont à droite bien sûr! Prendre ton café en voiture, bonne chance! C’est inutile de me dire que j’attache ma ceinture à l’envers! J’l’attache différemment point final! Quand j’écris b’en j’penche ma feuille dangereusement à 90° pour écrire et éviter les bavures. J’vous mets au défi de réussir à prendre des notes dans un cahier spiral, dans un cartable à anneaux… ou bien sur un bureau avec l’ouverture vers la droite. Bien sûr le stylo accroché à son fil à la banque ou à la poste est à droite, c’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire que j’vais devoir me battre avec le maudit fil jamais assez long!

tasse-gauchers-cafe-gauche-mon-carre-de-sable-300x270.jpg

Mais j’avoue que, parfois, on peut en retirer quelques avantages d’être une «patte gauche». « Chéri, je ne peux pas passer la tondeuse, elle se démarre à droite et j’ai pas de force dans ce bras! » « Ah b’en non, j’peux pas couper le pain». Pour les couteaux à pain, la lame n’est pas du bon coté. «Peler les carottes?» b’en c’est la même chose! Haha, blague à part, j’ai sûrement déjà fait suer des vendeuses en replaçant les vêtements sur les cintres… à l’envers! Coté sport, ça l’air qu’être un gaucher, par contre, c’est vraiment génial. Pis un gaucher manie mieux la main droite que le droitier manie sa main gauche… savais-tu ça toi? Pis, si j’avais à choisir quel animal je voudrais être, je choisirai sans aucun doute le cheval, puisqu’ils sont majoritairement gauchers, personne pour les contrarier et les forcer à écrire du sabot droit! Ah oui, j’ai une fête juste pour moi aussi, le 13 août il parait … notez ça dans votre agenda!

Alors, à tous les gauchers de la terre, si vous vous sentez persécutés ou incompris au quotidien par votre condition particulière, dites-vous que vous n’êtes pas seuls. Voici quelques gauchers célèbres: Barack Obama, Paul McCartney, Rafael Nadal, le Prince William, Nicole Kidman, Hugh Jackman, Lady Gaga, Bill Clinton, Kurt Cobain, Julia Roberts, Charlie Chaplin, Albert Einstein et Jimi Hendrix. Quand on se compare, on se console! Pis, dites vous que, quand on est une classe à part, unique et en édition limitée, b’en on a plus de valeur! Alors vive les gauchers!

Nathalie 

Je mange!

Petites bouchées pour un cocktail dînatoire réussi

De petites bouchées savoureuses, simples et pleines de fraîcheur qui feront fureur en période estivale. Rapide et sans cuisson… on aime ça!

*Les quantités sont à titre indicatif. Modifiez, ajoutez ou diminuez selon votre propre goût.

20170804_184453mod.jpg

Verrines de crevettes, mangues et avocats

Portions: 10 verrines

INGRÉDIENTS :

2 avocats coupés en petits dés

2 mangues coupée en petits dés

3 limes pressées

1 ail haché finement

15 – 20 feuilles de coriandre fraîche ciselée

2 tasses de crevettes cuites à salade décortiquées coupées en morceaux

2 c à soupe d’huile d’olive

2 pincées de piment de Cayenne broyé

Sel et poivre au goût

PRÉPARATION :

Mélangez dans un bol l’huile d’olive, le piment de Cayenne, l’ail, le poivre et le sel.

Ajouter la mangue, l’avocat, les crevettes, la coriandre et arrosez du jus des limes. Mélangez délicatement tout les ingrédients ensemble puis réfrigérez une heure au frigo. Servez!


 

20170804_184526mod.jpg

Bouchées de concombre, fromage Boursin et noix de Grenoble

Portions : 10 cuillères

INGRÉDIENTS :

4 minis concombres coupés en dés

2 à 3 cuillères de fromage ‘Boursin cuisine’ (échalotes et ciboulettes ou ail et fines herbes)

50 grammes de noix de Grenoble hachées grossièrement

10 feuilles de menthe fraîches ciselées

10 feuilles de menthe fraîches pour décorer

Sel et poivre au goût

PRÉPARATION :

Mélangez dans un bol les concombres, les feuilles de menthes ciselées, le sel et le poivre. Ajoutez le fromage Boursin et mélangez délicatement tout les ingrédients. Réfrigérez une heure avant de servir.

Ajoutez la préparation sur des cuillères de service, parsemez de noix et décorez-les d’une feuille de menthe fraîche. C’est prêt!


 

20170804_184513mod.jpg

Verrines tomates, pommes et pesto

Portions: 10 verrines

INGRÉDIENTS:

2 tomates coupées en petits dés

2 pommes Golden coupées en petits dés

3 c. soupe de jus de citron

2 c. à soupe d’huile d’olive

10 à 15 feuilles de basilic frais ciselés

10 c à thé de pesto au basilic

PRÉPARATION :

Dans un bol, mélangez les pommes et arrosez de jus de citron. Ajoutez les tomates, l’huile d’olive et le basilic. Brassez délicatement tout les ingrédients. Laissez mariner deux heures au frigo.

Dans le fond de chaque verrine déposez une cuillère de pesto et ajoutez le mélange. Servir bien frais et savourez!

Bon appétit!

Nathalie 

 

 

 

 

Mes réflexions

Les z’amis

FETE-DE-L-AMITIE

Les amis ça fait partie de la vie. À moins d’être en exil sur une île déserte ou de vivre en ermite coupé du monde extérieur, que t’en veuilles ou pas, tout au long de ton chemin, tu auras des personnes qui viendront se greffer à ton quotidien. Qu’ils soient de passage ou pour une longue période, ils sont là pour une raison, mais c’est à toi de décider qui entre, qui passe, qui reste et qui en sort! Les amitiés ça sert à grandir, échanger, partager, apprendre, se nourrir (pis la j’parle pas de bouffe), se confronter à la différence et mettre en commun nos ressemblances. On peut appliquer le «Qui se ressemblent s’assemblent» ou «Les contraires s’attirent». Mais, peu importe la formule, le but est de créer de bons moments, donner le meilleur de soi et vivre tout simplement… en bonne compagnie! Comme il y a sûrement autant de sortes d’amitiés qu’il y a de sortes de souliers, c’est à toi de trouver chaussure à ton pied! J’me suis amusé à décortiquer les différents styles d’amis. Il n’est pas rare de retrouver un ami qui fit dans plusieurs catégories et vice versa. Voyons voir qui sont ces fameux ‘z’amis’…

  • L’ami confident:

C’est ton « précieux » à avoir, celui qui nous aime malgré nos défauts. C’est l’ami avec qui on partage une belle complicité, à qui on peut tout dire, « se mettre à nu » sans avoir peur du jugement et sans flafla. Avec lui, nous acceptons des remarques qui ne passerait pas avec personne d’autre. Il ne juge pas, il parle avec franchise et sincérité… mais attention, sa pensée peut parfois blesser!

  • L’ami d’enfance

C’est l’ami de longue date et, même si on passe un bon moment sans le voir, quand on se rencontre, c’est comme si c’était hier, l’amitié semble avoir été figée  dans le temps. Tsé cette impression quand t’es en sa compagnie de ne pas avoir vieilli! On a du plaisir à se remémorer des souvenirs, nos bons coups comme les moins bons. Même si nos vies ont pris des parcours différents, on a besoin de cet ami qui nous rappelle nos racines et nous permet d’évaluer le chemin parcouru, au risque d’entretenir une p’tite pointe de nostalgie!

  • L’ami cultivé

C’est l’ami qui nous ouvre des fenêtres sur le monde. Il a une opinion intelligente et est à la fine pointe de la technologie et ce, sûrement à cause de son mode de vie, de son réseau d’amis, de ses voyages, de ses lectures ou de ses intérêts. Bref, il apporte une ouverture d’esprit, un regard nouveau ou différent sur ce qui nous entoure. Il est inspirant et capable de nous remettre en question. Son enthousiasme est palpable et contagieux. Avec lui, on sort de sa « zone de confort » et on s’ouvre les yeux. Il enrichit et colore notre univers!

  • L’ami proche

C’est l’ami de la confidence, de la confiance et de l’honnêteté. Il peut ignorer certains aspects de notre vie ou de notre passé. Avec lui, on ne partage pas autant d’intimité qu’avec son meilleur ami, mais le courant passe bien, on a un bon feeling, une tendre complicité et l’assurance que l’on peut partager autant les joies que les coups durs du quotidien! C’est l’ami de la « famille » avec qui c’est facile d’échanger sur différents sujets. L’ami proche quand on parle des « amis de couple « , c’est en plein celui-là!

  • L’ami commun

Il est plus qu’une connaissance, mais moins qu’un ami proche au niveau de l’intimité et de la confiance. C’est celui que l’on appelle le bon « chum ». On ne partage que des bons moments, des activités, des loisirs, des sports, de la culture, du magasinage, etc. C’est une amitié « bonbon » qu’on fréquente seul ou en gang et il est toujours game! Cette amitié se développe assez vite, car elle est un mélange d’affinités et d’intérêts communs qui nous ressemblent et on en retire que du positif! Avec lui, la vie est toujours belle!

  • Le meilleur ami

C’est ton best! La relation avec lui a traversé l’épreuve du temps et les épreuves tout court. C’est l’amitié intime où on est aimé et apprécié pour ce que l’on est. L’ingrédient principal c’est l’exclusivité. Avec lui, inutile de présenter son meilleur jour ou de jouer un rôle. C’est l’ami loyal, honnête, propice à la confidence en ayant le profond sentiment de partager le même état d’esprit, les mêmes valeurs, malgré ses différences. On le compte sur les doigts d’une main… C’est une perle rare!

  • L’ami manipulateur

C’est le genre qui utilise les règles de vie en société comme avantage personnel ou pour contrôler la vie des autres. Il tente de nous amener à faire les trucs à sa place. C’est l’ami à qui l’on donne sans retour, qui n’est pas très attentif à ce que l’on ressent et pas très empathique à ce qu’on vit sauf à sens unique! S’il fait un compliment sache que ce n’est pas pour faire plaisir, mais pour obtenir quelque chose en échange. Il veut tout savoir et invente au besoin pour semer la zizanie! Sachez qu’avec lui, «tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous!»

  • Le pseudo ami

C’est l’ami qui se dit être un « vrai ami », mais c’est plutôt le genre qui se pointe quand tout va bien pour nous et, dès qu’on a des problèmes, « pouf » il disparaît aussi rapidement  que l’éclair! Par contre, il n’a pas  peur de se plaindre sur ses propres ennuis et demander le support de ses « amis ». Il n’est pas manipulateur car, la plupart du temps, il est sincère, mais il ne respecte pas certaines règles de base de l’amitié comme le partage et la solidarité! C’est l’ami égocentrique centré sur ses petits besoins! Tsé le genre  me, myself and i … Hen hen celui-là!

  • L’ami gay:

Il est gentil, aimable, attentif, raffiné, délicat… Bref, c’est l’ami à avoir! Il sait écouter les femmes, il comprend leurs problèmes avec les gars parce qu’il vit les mêmes affaires. Il aime fréquenter des filles pour jaser, prendre un café, partager un bon repas, potiner, parler déco, mode, voyage, du dernier show de lady Gaga ou de Madonna! C’est l’ami fashion, toujours « sa coche ». C’est le parfait gentleman qui fait des câlins sans arrière pensée et sans tenter de te faire des avances. Il est full émotion, c’est comme genre ta meilleure chum de fille mais version gars… Priceless!

  • L’ami santé:

C’est l’ami « grano », le parfait consommateur de produits thérapeutiques, vitamines, suppléments et cosmétiques naturels non testés sur les animaux bien entendu! Il peut être végétarien, végétalien et il ne mange que des produits bio, locaux, sans gluten et non modifiés. C’est un véritable casse-tête quand vient le moment de l’inviter à souper! Il est un fan fini de méditation, du gym et du yoga et «une vie saine dans un corps sain» est sa devise. Y’a aussi l’autre ami santé communément appelé le fuck friend! C’est souvent un ami ou un collègue, avec lequel on entretient une relation basée sur l’attirance physique pis le sexe. Cette amitié peut être passagère entre deux amours ou permanente selon le désir de chacun! Peu importe l’ami santé, tu seras toujours au meilleur de ta forme, top shape!

  • L’ami Facebook

C’est l’ami virtuel, une connaissance ou l’ami d’un ami rencontré lors d’une soirée. C’est aussi les ‘contacts’ ajoutés pour un but précis, des intérêts communs, dating, relation professionnelle, club sportif, hobby ou autre. C’est une partie de sa famille, de ses amis, avec qui on commente, interagit, like et check les dernières photos de voyage, du party d’anniversaire ou des prouesses du p’tit dernier qui a commencé à marcher. Pis y’a ceux qu’on se demande pourquoi on est ‘amis’ facebook? Puisqu’ils ne se log presque pas, ne font pas de statut et ne te suivent pas non plus! C’est là que tu sais qu’un ti clean up s’impose lol.

On dis que ça prend «toute sorte de monde pour faire un monde» et je rajouterai que ça prend aussi «toute sorte d’amis pour s’épanouir» et, avec le temps, on comprend que ce n’est pas la quantité qui est importante, mais davantage la qualité. Et toi, quelles sortent d’amis gravitent autour de ta vie…? Et quel type d’ami es-tu?

jpg_cdc465a60db9-98099

Nathalie

Je mange!

Linguines à l’effiloché de canard, asperges et champignons

Composée et adaptée en m’inspirant de différents sites culinaires, c’est le résultat de cette délicieuse recette goûteuse et savoureuse version Nath!

photo-de-linguines-au-confit-de-canard-et-aux-champignons-9191

Source : Variée       Portions: 4

INGRÉDIENTS

12 oz de linguines

2 c à soupe de beurre

1 lb d’asperges vertes, coupées en tronçons

8 oz de petits champignons de paris coupés en tranches

1 échalote française, haché

1 oignon, haché

3 gousses d’ail, haché finement

2 c. à soupe de persil plat frais, haché finement

2 c. à thé de thym

2 c. à soupe de basilic frais, ciselé finement

2 cuisses de canard, effilochée

1/2 tasse de crème 35%

2 c. à soupe de ciboulette, ciselée finement

1 1/2 tasse de fromage parmigiano reggiano râpé

Sel et poivre du moulin

Fromage parmesan râpé, au goût

PRÉPARATION

Dans une grande casserole d’eau bouillante salée, blanchir les asperges environ 2 minutes ou jusqu’à ce qu’elles soient al dente. Les retirer de la casserole et les plonger dans l’eau froide. Égoutter et réserver.

Dans la même casserole d’eau bouillante, cuire les pâtes jusqu’à ce qu’elles soient al dente. Égoutter et huiler légèrement.

Dans une casserole à fond épais, faire cuire les cuisses de canard. Retirer la peau, effilocher et réserver.

Dans la même casserole faire fondre le beurre à feu moyen. Attendrir l’oignon, faire sauter et dorer l’échalote, les champignons avec le sel et le poivre 4 minutes. Ajouter l’ail et faire sauter 2 minutes. Ajouter les asperges et faire sauter 2 minutes de plus.
Ajouter le canard et verser la crème. Mélanger en grattant le fond de la casserole. Laisser réduire 3 minutes. Ajouter le persil, le thym et le basilic et retirer du feu. Saler et poivrer au goût.

Servir la préparation sur les pâtes et mélanger délicatement. Ajouter le fromage, bien brasser. Répartir dans quatre assiettes creuses. Garnir de ciboulette et de fromage parmesan râpé, au goût.

Bon appétit!

Nathalie

Je mange!

Salade de poulet aux pommes et à l’avocat

Une recette estivale croquante, nourrissante et pleine de saveur en bouche! À faire et à refaire! Un p’tit coup de coeur!

source Ricardo

Source: Ricardo        Portions: 2

INGRÉDIENTS

30 ml de mayonnaise

30 ml de crème sure

30 ml de ciboulette ciselée

10 ml de jus de citron

2 demi poitrines de poulet cuite et refroidies, coupées en cubes

2-3 échalotes

1 pomme Granny Smith, épépinée et coupée en cubes

100 gr de laitue Boston déchiquetée

1 avocat, coupée en cube

1 filet d’huile d’olive

Pétales de fromage parmesan, au goût

Morceaux de noix de Grenoble au goût

PRÉPARATION 

Dans un grand bol, mélanger la mayonnaise, la crème sure, la ciboulette, les échalotes et le jus de citron. Ajouter le poulet et la pomme. Bien mélanger. Saler et poivrer.

Au moment de servir, répartir la laitue dans les assiettes et y déposer la préparation de salade de poulet. Garnir de l’avocat, du parmesan des noix de grenobles et arroser d’un filet d’huile d’olive. Poivrer.

Bon appétit!

Nathalie